L’Open innovation consiste à ouvrir le développement de l’innovation non plus seulement aux employés mais aussi aux clients, aux fournisseurs, à des communautés d’innovation spécialisées, à des universités, à la foule (le grand public pas forcément consommateur, on appelle cela le crowdsourcing), voire même aux concurrents.

Le schéma ci-dessous illustre bien l’émergence de l’innovation (nommée ici innovation collaborative) au sein de l’organisation, grâce à la collaboration des différents départements, et l’émergence d’une « open innovation » ou innovation ouverte entre cette même organisation et son environnement.

Il s’agit ici d’une relation de réciprocité, qui sera développée dans un prochain article.

Bref, on a toute la semaine pour en discuter !😉

Cette brièveté vous a plu ? Cliquez sur “J’aime” !

Cet article concis intéresserait-il vos amis ? Merci de le partager sur Facebook, Twitter ou WordPress en cliquant sur les onglets ci-dessous.

Vous avez des questions, des commentaires, un avis à partager ? Ce blog est là aussi pour cela ! Cliquez ci-dessous sur “Laisser un commentaire“, notez votre commentaire, et je me ferai un plaisir de vous répondre du mieux que je le peux ! :)

Autres articles de la semaine “Open innovation” qui pourraient vous intéresser :

Petite explication de l’open innovation…histoire de visualiser

Quel est le point commun entre la lessive, les voitures, les trains, les chaussures et les endives…?

Qu’est-ce que l’Open Innovation concrètement ? Les 5 degrés de l’Open innovation et la notion de réciprocité.

Starbucks et l’innovation participative

Ordre et désordre…à méditer

Raisons et remèdes de la difficulté de collaborer

L’Open Innovation expliquée par Orange…à écouter

Thème de la semaine précédente : Innovation participative.

Thème de la semaine suivante : World Café.

 

À propos de audreyjammes

Passionnée par le management de l'intelligence collective, je m'intéresse aux nouvelles façons de travailler et de vivre ensemble. Je m'initie à la communication non violente, à la psychologie positive... Je m'intéresse également aux pédagogies alternatives, à l'habitat partagé et bientôt à la permaculture... Enfin, j'aime jouer, lire, voyager et explorer...!

"

  1. Merci pour cet article intéressant!

  2. Le principe est effectivement très alléchant. Il permet aux entreprises d’élargir encore plus ses sources de nouvelles idées.
    Néanmoins, avant d’en arriver à ce stade de partage et d’échange, il faudrait que les entreprises se familiarisent d’abord avec les systèmes de management des idées en interne.
    Alors que la France est perçue comme peu innovante, pensez-vous que les entreprises françaises sont prêtes à aller jusque-là ?

    • audreyjammes dit :

      Merci pour votre commentaire. Effectivement, pour développer l’Open innovation, les entreprises, en particulier leurs directions, doivent être ouvertes au concept et avoir conscience que les idées sont partout. Toutefois, la culture de l’entreprise peut intégrer ce concept. Toute entreprise ne nécessite pas forcément de système pour gérer les idées ; tout dépend de l’envergure de l’entreprise, de son organisation interne et des types d’idées qui peuvent se développer.
      Quant au cas particulier de la France, de nombreuses organisations françaises, privées et publiques, ont déjà engagé ce type de démarche, car elles ont justement réalisé qu’elles seront plus innovantes si elles font appel aux idées de leurs collaborateurs et partenaires. Donc oui, de plus en plus d’entreprises françaises ont la volonté de développer une innovation collaborative. Quand à celles qui ne le souhaitent pas encore, je leur souhaite de savoir, un jour, faire confiance aux autres, aux acteurs de leur écosystème, et je m’efforce, par ce blog, de rendre accessibles ces notions d’intelligence collaborative, pour en faciliter la compréhension et en limiter les craintes.
      J’ai d’ailleurs cru comprendre que l’une des missions de votre entreprise est de développer des logiciels pour faciliter l’innovation collective ?🙂

      • Effectivement, mon entreprise propose des outils informatiques pour accélerer les démarches collaboratives ; innovation, développement durable, réduction des coûts… ces démarches s’appliquent à tous les secteurs et tous les sujets business, visant à obtenir des résultats concrets.

        Nous sommes bien en phase sur la volonté de faire adhérer les entreprises et organisations à une démarche collaborative.
        Je suis effectivement convaincue que partager à tous les niveaux et de façon transverse sur des sujets concrets fait avancer dans le bon sens : amélioration, innovation, repositionnement, économies…

        Merci pour cette réponse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s