Les 7 principes du World Café

Les 7 principes du World Café

Prendre un groupe de personnes qui va être impliqué dans un changement ou une stratégie et les amener dans un environnement de World Café.

    1. Définir le contexte – Poser le ton en utilisant les leaders seniors et l’hôte du World Café. Clarifier le but du World Café et les grands paramètres qui devront régir les conversations. Gagner le soutient du leadership senior est primordial pour s’assurer de la participation des salariés / membres de la communauté.

  1. Créer un espace accueillant – Utiliser le bon environnement propice aux discussions. Toute salle de World Café devrait être décorée très simplement, dans un style café, qui s’éloigne autant que possible du style des conférences de l’organisation. Accueillir les participants à leur arrivée, les installer autour de petites tables de quatre à cinq personnes, avec de grandes feuilles blanches, un pot à feutres de couleurs et un bouquet de fleurs. Choisir de préférence un endroit illuminé par la lumière du jour. Outre l’aménagement physique, il faut également prêter attention à l’invitation des participants, de façon à ce que les destinataires en question se sentent réellement invités et accueillis pour participer à cette expérience.
  2. Explorer des questions qui importent – Leur poser une ou plusieurs questions pertinentes et émotionnelles qui encouragent à la réflexion sur une expérience positive, des questions qui comptent pour les participants. Laisser les conversations commencer. De nouvelles questions peuvent être posées au troisième tour de conversations pour stimuler l’intensification des conversations. Il est difficile de trouver une question qui encourage les gens à discuter vraiment de leurs expériences positives. Dans un World Café, des questions du type « Que devrions-nous faire ici ?» ou « comment devrions-nous changer cela ?» n’ont pas leur place puisqu’elles amènent à des réponses sous forme de liste de changements superficiels, qui vont tomber ensuite sous la responsabilité des équipes de communication ou de gestion. Une question chargée émotionnellement assure que les délégués découvrent leurs propres succès, connectent avec leurs collègues, découvrent les choses qui se sont déjà bien passées et révèlent comment ils peuvent répliquer ces succès à travers leur propre action. Il ne s’agit donc pas pour le personnel de lister ce que la hiérarchie devrait faire mais de réaliser où et comment ils peuvent agir eux-mêmes, de comprendre comment ils peuvent faire évoluer leurs propres actions, et de réaliser aussi ce qu’ils attendent de la hiérarchie, mais de façon profonde, réfléchie et constructive.
  3. Encourager la contribution de chacun – Les délégués se déplacent à travers un processus de discussions facilitées et des rotations de table qui les exposent aux conversations et idées d’autant de personnes présentes dans le groupe. La participation peut se manifester de différentes façons: il peut s’agir de partager ses pensées et expériences, d’écouter attentivement pour bien comprendre, de connecter les idées, de gribouiller le contenu de la conversation sur le papier. Tous ces types de participation sont importants.
  4. Associer les diverses perspectives – Un facilitateur formé aux World Cafés est présent à chaque table et encourage la participation de chacun et aide les participants à rester concentrés sur leur sujet et à ne pas dévier sur d’autres. S’il n’est pas possible de mobiliser des facilitateurs, à chaque tour d’échanges, une personne doit alors rester à chaque table, prendre le rôle d’hôte de table et accueillir les nouveaux invités et résumer les idées, questions et sujets des conversations précédentes. Le facilitateur comme l’hôte de table a pour responsabilité d’encourager les invités à établir des liens entre les idées issues des conversations menées précédemment à d’autres tables. Le travail de facilitateur est donc critique puisqu’il est de sa responsabilité de maintenir un haut niveau d’énergie et la fluidité des conversations. Ils doivent être sélectionnés en fonction de leur capacité à écouter, à bien s’entendre avec les autres, à rester objectifs et à rester concentrés.
  5. Ecouter ensemble pour se donner un aperçu cohérent de la réflexion sur les questions – Les histoires, les expériences, les idées et les points importants sont pris en note sur les nappes en papier et sur des fiches. Chacun est encouragé à écrire, à griffonner ou dessiner. Il s’agit de porter attention à ce qui favorise la cohérence de la pensée sans pour autant perdre la contribution individuelle de chaque participant.
  6. Partager les découvertes collectives – Une conversation avec l’ensemble du groupe peut être utile à la fin de l’événement pour résumer les conversations, établir des liens entre l’ensemble des sujets abordés et faire ressortir les thèmes clés. Les résultats finaux du World Café sont rassemblés dans le but de les intégrer dans les stratégies de l’organisation. Effectivement, les résultats du World Café fournissent un détail clair de ce que les employés ressentent fortement et de ce que peuvent apporter les équipes de communication et de gestion pour soutenir leur personnel. Le World Café permet d’identifier ce que les  personnes estiment être le plus important dans l’organisation. Il s’agit donc d’assurer une concordance entre les divers échelons d’une organisation

L’avantage du World Café est qu’il propose une structure pour le déroulement des conversations qui laisse toute de même place à l’innovation au sein des discussions. La structure est un élément essentiel qui permet aux participants de se sentir rassurés, de savoir où ils s’en vont et comment. C’est pourquoi cette méthode est facilement adaptable à différents types de culture et d’enjeux à travers le monde et les organisations. Par ailleurs, Vimukt Shiksha, auteur de « Reclaiming the Gift Culture » (2008), souligne que la structure volontaire de l’organisation du World Café est un modèle de l’économie du don qui aide à développer la culture de la générosité.

Cet article vous a plu ? Cliquez sur “J’aime” !

Cet article intéresserait-il vos amis ? Merci de le partager sur Facebook, Twitter ou WordPress en cliquant sur les onglets ci-dessous.

Vous avez des questions, des commentaires, un avis à partager ? Ce blog est là aussi pour cela ! Cliquez ci-dessous sur “Laisser un commentaire“, notez votre commentaire, et je me ferai un plaisir de vous répondre du mieux que je le peux ! :)

Autres articles de la semaine “Le World Café” qui pourraient vous intéresser :

World Café : la conversation comme solution

La recette du World Café

Enseignements et limites du World Café

Deux renaissances grâce au World Café

Un ancien directeur du groupe de planification stratégique de Shell a quelque chose à nous dire…

World Café…la vidéo du dimanche

Thème de la semaine précédente : Art du questionnement.

Thème de la semaine suivante : Open innovation.

 

À propos de audreyjammes

Passionnée par le management de l'intelligence collective, je m'intéresse aux nouvelles façons de travailler et de vivre ensemble. Je m'initie à la communication non violente, à la psychologie positive... Je m'intéresse également aux pédagogies alternatives, à l'habitat partagé et bientôt à la permaculture... Enfin, j'aime jouer, lire, voyager et explorer...!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s