De l’esclavage affectif à la libération affective

Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) - Introduction à la Communication Non ViolenteVoici des extraits du livre de Marshall B. Rosenberg, Les Mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) – Introduction à la Communication Non Violente, suivis d’une vidéo qui illustre, selon moi, la notion de responsabilité et ses impacts.


Nous passons généralement par trois phases dans nos rapports à l’autre :

  • 1ère phase – l’esclavage affectif : nous croyons responsables des sentiments des autres. Nous pensons devoir en permanence nous efforcer de faire plaisir à tout le monde. Si les autres paraissent mécontents, nous nous sentons responsables et obligés d’y remédier. Cette attitude peut aisément nous mener à considérer les gens qui nous sont les plus proches comme des poids.
  • 2ème phase – la phase « exécrable » : nous éprouvons de la colère, nous ne voulons plus endosser la responsabilité des sentiments d’autrui. Nous avons tendance à réagir à la souffrance de l’autre par des réflexions désagréables, telles que : « C’est ton problème ! Ce n’est tout de même pas moi qui suis responsable de ce que tu ressens ! « . Tandis que nous sortons de la phase d’esclavage affectif, nos besoins continuent de nous inspirer une certaine crainte et un sentiment de culpabilité. Il n’est donc pas surprenant que nous finissions par les exprimer sur des modes que l’autre perçoit comme rigides et péremptoires.
  • 3ème phase – la libération affective : nous prenons la responsabilité de nos intentions et de nos actes. Dans cette phase, nous réagissons aux besoins des autres uniquement par bienveillance et jamais par crainte, culpabilité ou honte. Nous prenons la totale responsabilité de nos intentions et de nos actes, mais pas celle des sentiments des autres. A ce stade, nous sommes conscients que nous ne pouvons en aucun cas assouvir nos propres besoins au détriment de l’autre. La libération affective consiste à exposer clairement ce que nous voulons, tout en montrant que nous tenons aussi à ce que les besoins des autres soient satisfaits.

J’ajoute aussi une vidéo qui m’a interpellée personnellement quant à la notion de responsabilité : de la responsabilité de ses sentiments, de ses besoins, à la responsabilité de ses actes. Si l’on perd la responsabilité de ses sentiments, on risque fort de perdre la responsabilité de ses actes, et inversement. Qu’en pensez-vous ?

Cet article vous a plu ? Cliquez sur “J’aime” !

Cet article intéresserait-il vos amis ? Merci de le partager en cliquant sur l’un des onglets ci-dessous.

Vous avez des questions, des commentaires, un avis à partager ? Ce blog est là aussi pour cela ! Cliquez ci-dessous sur “Laisser un commentaire“, notez votre commentaire, et je me ferai un plaisir de vous répondre du mieux que je le peux ! :)

Autres articles de la semaine “la Communication Non Violente (CNV)” qui pourraient vous intéresser :

Qu’est-ce que la Communication Non Violente (CNV)

Vers une Communication Non Violente

“Tu ne sais pas travailler en équipe !”

Citation du jour…pour une communication non violente

Conversations, silences et CNV

AI…la vidéo du dimanche

Thème de la semaine précédente : Future Search Conference (FSC).

Thème de la semaine suivante : Appreciative Inquiry (AI).

À propos de audreyjammes

Passionnée par le management de l'intelligence collective, je m'intéresse aux nouvelles façons de travailler et de vivre ensemble. Je m'initie à la communication non violente, à la psychologie positive... Je m'intéresse également aux pédagogies alternatives, à l'habitat partagé et bientôt à la permaculture... Enfin, j'aime jouer, lire, voyager et explorer...!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s