Si un collègue nous dit : « Tu ne sais pas travailler en équipe ! »

Comment réagir face aux jugements des autres...

Comment réagir face aux jugements des autres...

Pour celui qui parle, le collègue : attention au « tu » qui tue…Pour celui qui reçoit, nous : recevoir avec empathie, c’est-à-dire écouter ce dont notre interlocuteur a besoin plutôt que ce qu’il pense de nous. Nous pouvons nous mettre à l’écoute des sentiments et des besoins de notre collègue, au lieu de nous accabler de reproches en prenant le message au pied de la lettre, ou de critiquer et juger l’autre.


Parfois, les personnes ont uniquement besoin d’être écoutées, entendues. Marshall B. Rosenberg donne l’exemple d’une petite fille qui racontait quelque chose qui la tourmentait à sa maîtresse. Celle-ci lui demanda : « Que puis-je faire pour toi ? », et la petite fille de lui répondre « Je ne vous demande pas de faire quoi que ce soit. Je vous demande simplement d’écouter. »

Par ailleurs, une approche intellectuelle aurait pu entraver l’empathie. Par exemple, si la maîtresse avait posé des questions telles que « Depuis quand cela t’arrive-t-il ? Comment cela a commencé ? Pourquoi te sens-tu ainsi ? … », la maîtresse serait entrée dans un processus d’observation, en quête de données afin d’établir un diagnostic pour ensuite traiter le problème de la petite fille. Dans ce type de processus, il est difficile d’être dans la présence. Avec une question du type « Tu es apparemment très malheureuse et tu ne trouves pas de sens à ce qui t’arrive ? » ou même avec un silence, avec une attention non verbale clairement portée sur la petite fille, la maîtresse peut être présente et répondre au besoin d’empathie de la petite fille.

Ainsi, la paraphrase peut contribuer à plus de bienveillance et de compréhension. La paraphrase peut également faire gagner du temps et Marshall B. Rosenberg donne l’exemple d’un conseiller municipal qui répondait aux habitants par des faits et des solutions à leurs problèmes alors qu’ils se plaignent tout de même de ne pas se sentir écoutés : « Quand vous allez dans son bureau, il vous submerge de faits, mais vous ne savez jamais s’ils vous a entendu avant de parler. Alors, vous commencez à douter des faits qu’il vous expose. ».

L’empathie, c’est être présent à soi et aux autres. C’est donc réaliser quels sentiments nous animent et à quels besoins ils sont liés. C’est donc grâce à l’empathie que l’on peut éviter d’entrer dans un conflit.

Cet article vous a plu ? Cliquez sur “J’aime” !

Cet article intéresserait-il vos amis ? Merci de le partager en cliquant sur l’un des onglets ci-dessous.

Vous avez des questions, des commentaires, un avis à partager ? Ce blog est là aussi pour cela ! Cliquez ci-dessous sur “Laisser un commentaire“, notez votre commentaire, et je me ferai un plaisir de vous répondre du mieux que je le peux ! :)

Autres articles de la semaine “la Communication Non Violente (CNV)” qui pourraient vous intéresser :

Qu’est-ce que la Communication Non Violente (CNV)

Vers une Communication Non Violente

Assumer la responsabilité de ses sentiments

Citation du jour…pour une communication non violente

Conversations, silences et CNV

AI…la vidéo du dimanche

Thème de la semaine précédente : Future Search Conference (FSC).

Thème de la semaine suivante : Appreciative Inquiry (AI).

À propos de audreyjammes

Passionnée par le management de l'intelligence collective, je m'intéresse aux nouvelles façons de travailler et de vivre ensemble. Je m'initie à la communication non violente, à la psychologie positive... Je m'intéresse également aux pédagogies alternatives, à l'habitat partagé et bientôt à la permaculture... Enfin, j'aime jouer, lire, voyager et explorer...!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s