Le but de l’apprentissage par l’action

Pensez-vous pouvoir apprendre par la discussion avec les autres ?

Pensez-vous pouvoir apprendre par la discussion avec les autres ?

Pas trop difficile à comprendre, l’apprentissage par l’action signifie apprendre en agissant, en faisant !🙂

Concrètement, il s’agit d’une méthode permettant :

  • aux pairs d’échanger sur leurs problématiques personnelles et d’apprendre les uns des autres
  • aux équipes d’échanger sur leur expérience personnelle d’une problématique commune.

Principalement, cette méthode utilise l’intelligence collective, des pairs ou des membres d’une équipe, pour :

  • faciliter les changements de grande échelle
  • développer le leadership stratégique des cadres
  • favoriser le travail d’équipe entre différentes fonctions transverses d’une organisation
  • résoudre des problèmes complexes de l’entreprise.

Cette méthode est aujourd’hui utilisée dans de nombreuses entreprises en Amérique du Nord, telles que General Electric, Hewlett-Packard

Elle est également expérimentée par les étudiants du MBA et du doctorat des Centres de management international (IMC) en Angleterre et pour l’enseignement de la stratégie à la Harvard Business School avec Michael Porter.

J’ai moi-même eu la chance de pratiquer l’Action Learning au cours de mon MBA Management à l’Université Laval à Québec (CA), dans le cadre du développement des habiletés personnelles de gestion et du leadership.

Quelle est l’origine de l’Apprentissage par l’action (Action Learning) ?

Reg Revans - "Il ne peut y avoir apprentissage sans action ni action (saine et délibérée) sans apprentissage."

Reg Revans - "Il ne peut y avoir apprentissage sans action ni action (saine et délibérée) sans apprentissage."

Dès 1945, en Angleterre, Reg Revans avait proposé aux gestionnaires de l’industrie du charbon de se rencontrer pour apprendre les uns des autres et ainsi mieux résoudre leurs problèmes.

La méthode ne se répandra qu’à partir des années 1970, d’abord en Europe puis en Amérique du Nord et en Australie, grâce à l’implantation de filiales européennes.

L’élaboration de cette méthode repose sur l’idée que l’expérience des gestionnaire est mal exploitée et que ceux-ci apprennent mieux en prenant action, en réfléchissant sur ces actions et en discutant avec d’autres gestionnaires.

Cet article vous a plu ? Cliquez sur “J’aime” !

Cet article intéresserait-il vos amis ? Merci de le partager en cliquant sur l’un des onglets ci-dessous.

Vous avez des questions, commentaires, avis à partager ? Ce blog est là aussi pour cela ! Cliquez ci-dessous sur “Laisser un commentaire“, notez votre commentaire, et je me ferai un plaisir de vous répondre du mieux que je le peux ! :)

À propos de audreyjammes

Passionnée par le management de l'intelligence collective, je m'intéresse aux nouvelles façons de travailler et de vivre ensemble. Je m'initie à la communication non violente, à la psychologie positive... Je m'intéresse également aux pédagogies alternatives, à l'habitat partagé et bientôt à la permaculture... Enfin, j'aime jouer, lire, voyager et explorer...!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s